Photos (extra)ordinaires

portrait petite touche

Un appareil photo oublié chez eux en 2013. Et les voilà récemment sollicités par Adidas, Nikon, Huawei pour leurs promos, et même la présidence de la République pour une carte blanche. Par la photo, Lélé et Phémina entendent « rendre l’ordinaire extraordinaire ». C’est dans cet objectif qu’ils reviennent à Clichy/Montfermeil, où ils ont déjà habité ou « trainé ». Une résidence aux Ateliers Médicis les mène désormais vers des portraits d’habitants qu’ils exposeront sur les palissades de chantier du futur marché Anatole-France. Ils trouvent les gens « beaux ici », et ils entendent bien les présenter au-delà de ces barrières. 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×