La revanche d’une grande

Quand Louiza Messous perd en finale du championnat de France de boxe française, catégorie moins de 48 kg, elle et son entraineur clichois, Pascal Roche, le prennent comme une « grosse injustice ». Elle est privée de championnat du monde, qu’elle visait plus que tout. Qu’à cela ne tienne : Louiza a aussi la nationalité algérienne. Elle ira quand même, en vert-blanc-rouge. Et, le 27 juillet dernier, elle devient championne du monde, contre celle qui lui avait – injustement – ravi le titre national. Une belle revanche, pour cette jeune fille « timide », à qui la savate permet de « s’exprimer ».

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×