Quartiers pavillonnaires : on lutte contre les marchands de sommeil

SIFAE

Après Garges-lès-Gonesse et Aulnay-sous-Bois, la Ville de Clichy-sous-Bois signe le protocole d’accord de lutte contre les marchands de sommeil dans le pavillonnaire.

Clichy-sous-Bois faisait partie des villes où les initiatives pour lutter contre les activités des marchands de sommeil en tissu pavillonnaire ont été expérimentées en 2019 et ont conduit à la création de la SIFAE.

La Ville de Clichy-sous-Bois, Grand Paris Grand Est, mettront leurs moyens en commun pour favoriser la requalification des zones urbaines concernées, et permettre le développement d’une offre abordable de qualité permettant de répondre à la demande de logement.

Cette démarche s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie de Grand Paris Grand Est visant à lutter contre l’habitat indigne et la volonté de préserver le tissu pavillonnaire comme priorité du territoire. Le PADD du PLU intercommunal porté par GPGE confirmera ces orientations.

Elle complète l’arsenal de la ville de Clichy-sous-Bois qui a déjà mis en œuvre les outils coercitifs de permis de louer et permis de diviser, ainsi qu’une commission communale d’examen des DIA.

Pour Olivier KLEIN, Maire de Clichy-sous-Bois : « A Clichy-sous-Bois, nous sommes aux côtés de tous les habitants, qu’ils habitent dans des copropriétés dégradées comme dans le Bas-Clichy ou dans le tissu pavillonnaire. Le maintien d’une offre de logement digne et abordable est une priorité pour laquelle la Ville déploie tous les outils possibles. »

Pour Gilles BATTAIL,Président du Conseil de surveillance de la SIFAE: « La signature de ce troisième protocole à Clichy-sous-Bois, après Garges-lès-Gonesse, confirme le besoin des villes d’être accompagnées pour enrayer la dégradation de certains quartiers et leur proposer des solutions de transformation avec des outils ciblés ».

 

La SIFAE est une filiale de l’EPF Île-de-France et d’Action Logement Immobilier dont la mission est d’enrayer la propagation des activités de marchands de sommeil. La SIFAE dispose d’une capacité opérationnelle de nature à traiter une centaine de pavillons à risque par an et réaliser trois à quatre opérations de logements, avec l’accord des collectivités partenaires. Elle intervient aux côtés des collectivités pour la requalification des secteurs pavillonnaires dégradés par le développement d’une offre de logement correspondant aux besoins locaux, notamment à destination des salariés.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×